Impression numérique

Comprendre la résolution et l'impression Impression Deskjet Labo une heure Trucs et astuces Questions & réponses

 

 

Comprendre la résolution et l'impression


"Résolution", est un terme fréquement utilisé dans la photo numérique, ce terme englobe plusieurs définitions, par exemple pour
définir les caractéristiques d'un appareil de prise de vue, d'un scanner, d'un écran, d'une imprimante,d'un projecteur numérique, etc. cette variété de signification devient presque abstrait pour un néophite raison pour laquelle cela peut prêter à confusion.
Les fabricants, qui d'autre part font un excellent travail de recherche au point de vue qualité, entretiennent soigneusement cette confusion. Chacun y va de ses propres chiffres et dénominations de sorte qu'on y trouve pèle-mêle des "dpi, ppi,ppp,lpi" etc.
Comment se retrouver dans cette jungle lorsque l'on possède un appareil numérique délivrant 2,1 Mpx, un écran en 96 px/pouce, (Mac:72 px/"), et une imprimante qui transforme le tout en 1440x720 dpi?
L'approche logique d'une chaîne graphique peut se résumer en quelques mots:
- L'unité de base de l'image est le pixel.
- L'unité de surface est le pouce (2,54 cm). (Le centimètre n'est que très peu utilisé en image numérique...)
Au début de la suite graphique se trouve un capteur CCD qui a une surface et un nombre de photosites bien définis fournissant un certain nombre de pixels, 640x480, 1200x600, 1600x1200 pix. Ces nombres de pixels ne nous apprennent pas grand chose puisque qu'ils ne s'appuient sur aucune dimension physique.
En chargeant une de ces images dans un programme de retouche, on s'aperçoit que, par défaut, la majorité des périphériques numériques (scanners exceptés) fournissent royalement 72 pixels au pouce, ce qui nous amène à des dimensions à faire rêver:
640x480 en 72 px/pouce donne une image physique de 22,5 x 16,9 cm.
1600x1200 en 72 pixels/pouce donne une image de 56 x 42 cm.
2012 x 1324 (Nouveau "Nikon D1") donne une image de 71 x 47 cm.

Pour l'instant tout est correct. Fichier issu du CCD en 72 px/", écran en 72 px/". Mais, en bout de chaîne ... se trouve l'imprimante. Et c'est là que surgit le "Problème".
Il faut savoir que ces périphériques (jet d'encre couleur) sont optimisés pour des impressions de 150 à 200 points d'encre par pouce. Les fabricants, mis à part Hewlett Packard (600x300), n'annoncent jamais cette limitation qui est due en grande partie à la mécanique de l'imprimante. Mais alors, ces fameuses "résolutions" de 1440 x 720 dpi? Ceci est le travail dévolu au pilote de l'imprimante qui se charge d'une part de traduire les pixels composant le fichier image après traitement en points d'encrages colorés, et d'autre part de répartir ces points à concurrence de 1440/2880 x 720 points d'encre au pouce (Epson) ou 2400 x 1200 (Hewlett Packard), selon leur propres algorithmes. Epson utilise des points d'encre de 5 couleurs, HP des gouttes d'encre de 3 couleurs placés en superposition.
Les efforts des fabricants portent sur la distance séparant deux points d'encrage, qui lorsqu'elle tombe à 50 microns ou moins, devient invisible pour l'oeil humain qui a son maximum de séparation à environ 50 microns. L'oeil ne séparant plus les points d'encrage, la photo semble nette!
Si l'on reprend le fichier d'origine en 72px/" et qu'on l'envoie tel quel sur l'imprimante, c'est la catastrophe assurée; sur l'image seront visibles tous les pixels qui la composent. La seule façon permettant de sortir une image dite "photo-réaliste" est de demander dans le programme de retouche un "resserrement" du nombre de pixels par pouce sans utiliser la fonction d'interpolation.. De 72 px/" on passe à 200 px/", sans interpolation ni changement du volume du fichier afin de ne pas perdre ou pire, ajouter des pixels "fabriqués" par le programme. En oubliant les sorties en 300 px/" que l'on peut réserver au flashage en édition professionnelle, on obtient avec une imprimante jet d'encre couleur dite "photoréaliste" les résultats suivants:
640 x 480 en 200 px/" donne une image papier de 8,1x 6,1cm.
1600 x 1200 en 200 px/" donne une image de 20,3 x 15,2 cm.
2012 x 1324 en 200px/" nous fournira un beau 25,1x 16,8 cm.!

 

L'impression deskjet

Avant tout une précision: il ne faut pas obligatoirement une imprimante pour tirer ses photos numériques. Vous pouvez les faire tirer auprès d'un labo photo, comme vous en avez l'habitude. C'est même, nous le verrons, une très bonne idée. En effet, pour obtenir une bonne qualité, l'impression photo coûte cher et est sans doute la solution la plus difficile à mettre en œuvre.
Le coût tout d'abord. Le prix des imprimantes photo et surtout des consommables (papier et encre) ne cesse de baisser mais l'impression à la maison reste une formule coûteuse. En pratique, une impression 10*15 de qualité comparable à un tirage classique peut coûter 60 centimes de Sfr ou plus (prix 2003 en tenant compte du papier photo dite papier couché plus la consommation de la cartouche d'encre).

Attention, le calcul du nombre de pages imprimables par cartouche selon la plupart des fabricants est de 10 % de surface imprimée en noir et de 5 % du surface en couleur, ce qui ne représente pas du tout une impression pleine page en couleur pour une photo.


Les imprimantes ne deviennent avantageuses que pour les agrandissements (au delà du 13*18) mais il faudra en faire beaucoup pour rentabiliser votre achat.
Les manipulations sont un autre aspect à ne pas négliger. Les fabricants font beaucoup d'efforts pour simplifier l'impression mais, si vous voulez un résultat comparable au labo, il vous faudra maîtriser les retouches colorimétriques de base. Ce n'est pas très difficile mais, si vous n'avez que quelques photos à tirer, il est beaucoup plus simple de confier la tâche à un labo photo. Chacun son métier, en d'autres termes.
Plus insidieusement, une imprimante photo incite à imprimer... et donc à dépenser rapidement les coûteux papiers et encres.
Enfin ne perdez pas de vue que les tirages jet d'encre sont plus fragiles que les tirages traditionnels. Ici aussi les progrès sont constants mais l'eau, la lumière, l'air peuvent abîmer un tirage en quelques mois.
Par contre, pour l'amateur qui a (ou qui a toujours rêvé d'avoir) une chambre noire, l'imprimante photo s'impose. Gain de place, plus aucune odeur, une qualité contrôlée et reproductible, la possibilité de traiter la couleur, l'immense choix de papier pour des traitements originaux sans compter qu'il n'est plus nécessaire de s'enfermer dans une pièce sombre... les atouts ne manquent pas.
Si cette chambre... claire vous tente, investissez dans une imprimante à 6 encres ou plus (4 encres habituelles et deux encres dites photo) ou dans une imprimante à diffusion thermique. N'oubliez pas un bon logiciel comme Adobe Photoshop Elements (ou la version professionnelle) pour un contrôle fin sur vos tirages.
En conclusion l'imprimante photo est chère pour un usage familial. Si votre imprimante a une fonction photo, n'hésitez pas et offrez-vous un paquet de papier compatible. C'est amusant de tirer occasionnellement l'une ou l'autre photo mais rapidement vous vous demanderez si vous imprimez vraiment des photos ou des billets de banque tant le surcoût est important. Si votre imprimante n'a pas de fonction photo, tournez-vous sans regret vers un laboratoire.
Un conseil si vous optez pour l'impression à la maison : oubliez le papier à lettre et utilisez exclusivement du papier photo. Il coûte un peu plus cher et c'est largement justifié. N'oubliez pas que l'encre y est pour beaucoup dans le coût d'une impression. C'est du gaspillage de gâcher vos cartouches d'encre avec du papier de qualité inférieure.

 

 

1. Photo à imprimer au format jpg, tif ou Raw (ce dernier nécessite un logiciel spécifique avant d'être exploitable)
2. Traitement d'image sur l'ordinateur afin d'optimiser la photo
3. Imprimante photo à 6 cartouches avec têtes individuelles si possible (cyan, cyan clair, jaune, magenta, magenta clair et noir)
4. Papier couché photo (360 , 720 ou 1440 dpi en standart il existe en version 2400 voir 4800 dpi)
5. Les photos imprimées avec une imprimante jet d'encre sont sensibles à la lumière naturelle directe, il vaut mieux ne pas les exposer longtemps.

 

Le traditionnel labo une heure


Si vous n'avez pas d'imprimante et que vous souhaitez tirer quelques photos, vous pouvez vous adresser au labo, tout simplement. Vous copiez vos photos les plus réussies sur un CD que vous apportez au photographe de votre quartier. Une heure plus tard (ou une semaine plus tard s'il n'a pas son propre labo), vous passez rechercher vos tirages.
Les photos sont imprimées sur papier photographique. Vous ne verrez aucune différence avec les tirages classiques.
De plus en plus de labos sont équipés d'une borne dans laquelle vous insérez simplement votre CD (voire la carte mémoire de votre appareil) et qui vous permet de visualiser les photos avant de commander les tirages. Certaines bornes sont même reliées à une imprimante ce qui vous permet d'emporter immédiatement les photos. Les tirages photos ne sont qu'une manière de profiter de vos images. Vous pouvez aussi les regarder sur ordinateur (pourquoi ne pas organiser une petite séance de projection pour la famille), faire un site web, les envoyer par email, graver un DVD, et bien d'autres choses encore.

Taille d'impression possible selon la résolution de l'image (*certains laboratoires peuvent proposer d'autres formats)



 

Trucs et astuces

 

1. Une bonne résolution
Commencez avec une image nette. L'unité de mesure standard de la netteté des images est le point par pouce ou ppp. Pour obtenir les meilleurs résultats, l'image doit être de 240 ppp au minimum.

2. Niveau de compression
Il y a des appareils photos numériques qui tiennent compte d'un choix de niveau de qualité qui se rapporte au niveau de compression de l'image: bas, moyen ou haut. Plus la qualité demandée de l'image est haute, plus le niveau de la compression de l'image est bas et par conséquent, plus le fichier est large.
La compression est irréversible: vous ne pouvez pas décompresser et retrouver l'apparence originale de votre image. Le facteur de décompression est indépendent de la résolution de l'image. Quand vous décompressez l'image, vous ne réduisez pas la résolution, mais vous détériorez intentionnellement l'image.

3. Le meilleur format
Même si la résolution de votre image est élevée, vous devrez l'enregistrer au format approprié : TIFF ou JPEG. Le format TIFF donne les meilleurs résultats d'impression, alors que le format JPEG est préférable pour les photos transmises par courrier électronique. Sans oublier le format RAW présent sur les appareils haut et milieu de gamme.

4. Contrôle qualité
Utilisez un programme de retouche d'images pour éliminer les marques de poussière et les taches sur vos photos.

5. Caractéristiques de l'imprimante
Choisissez une imprimante possédant au moins quatre couleurs et 600 x 600 ppp. Sinon, vos photos risquent d'être pixélisées (les objets présenteront des marges irrégulières). Dans le meilleur des cas préférez une imprimante photo à 6 cartouches avec têtes individuelles si possible (cyan, cyan clair, jaune, magenta, magenta claire et noire) comme le montre l'image en haut.

6. Paramètres du pilote
Utilisez la version du pilote la plus récente disponible pour votre imprimante en la téléchargeant depuis le site web du fabricant.

7. Paramètres papier
Utilisez les paramètres appropriés pour le papier que vous avez choisi. Le type de " Papier ordinaire " est celui qui utilise le plus d'encre, alors que les types " Film polyester glacé " et " Papier photo " en utilisent moins.

7. Format standard de papiers
A6 10,5 x 14,8 cm
A5 14,8 x 21 cm
A4 21 x 29,7 cm
A3 29,7 x 42 cm
A2 42 x 59,4 cm
A1 59,4 x 84,1 cm

9. Propre et clair
Exécutez de temps à autre la fonction de nettoyage de votre imprimante pour obtenir une efficacité maximum. Alignez les têtes d'impression

10. Sélection du papier
Vous obtiendrez les meilleurs résultats si vous utilisez un papier photo haute résolution qui se mesure en dpi.


11. Temps de séchage
Laissez à vos impressions le temps de sécher. Si vous imprimez plusieurs exemplaires d'une image, il est recommandé de retirer les impressions de l'imprimante et de les séparer afin d'éviter que les couleurs ne se mélangent.

 

Questions & Réponses

 

 

Qualité d'impression ?
Un certain nombre de facteurs affectent la qualité d'impression, la résolution de la photo, le nombre de cartouches d'encre( 2, 4 ou 6), comme le diamètre des gouttes d'encre, mais le papier joue un rôle déterminant. En règle générale, meilleure est la qualité du papier, meilleure sera la qualité d'impression. Les noirs sont plus intenses, les blancs " plus blancs ", les couleurs plus vives et les teintes de peau plus subtiles.


Papier standard
Le papier standard absorbe les encres de façon incontrôlée, et celles-ci imprègnent les fibres et s'y mélangent, ce qui donne un effet de bavure et des couleurs ternes en surface. La surface mate du papier standard entraîne aussi des résultats décevants, en diffusant les reflets et en désaturant l'image.


Papier jet d'encre
La base du papier jet d'encre est d'un blanc pur (alors que celle du papier standard tire sur le gris). Vous améliorez donc le contraste et la saturation avec le papier jet d'encre. Le papier jet d'encre est un papier couché, il réduit ou élimine donc l'effet de bavure. Les photos imprimées sur papier jet d'encre présentent davantage les couleurs, le contraste et les nuances obtenues avec des tirages photo.


Papier photo
C'est un papier à fort grammage, avec un côté brillant pour les photos et un côté mat pour le texte. Sa surface couchée est conçue tout spécialement pour le tirage de photos, et contrôle l'absorption d'encre, ce qui donne des images nettes et précises.


Papier photo de première qualité
Ce papier photo de première qualité possède tout l'aspect du papier photographique traditionnel, et constitue la solution idéale pour des impressions de qualité professionnelle (pour encadrements, albums photo, etc.). Reste que vous pouvez réduire les coûts en choisissant exactement le grammage approprié à chacun de vos travaux. La solution la plus économique est d'utiliser un papier standard pour une première épreuve, et ce papier de haute qualité pour une impression définitive.


Pourquoi les couleurs ne sont-elles pas aussi vives qu'elles devraient l'être ?
Vous imprimez peut-être sur le mauvais côté d'un papier couché. S'il n'y a pas de différence en tournant le papier, configurez la qualité d'impression sur Optimisé. Si vous utilisez un papier spécial, modifiez le type de papier (dans les paramètres d'impression, la configuration ou les options) en conséquence. Votre sélection et l'interaction encre/papier obtenue auront également un effet sur l'impression définitive.


Pourquoi les couleurs imprimées ne correspondent-elles pas aux couleurs affichées à l'écran ?
Il peut y avoir un léger changement en raison des technologies différentes qui servent à produire les couleurs sur l'écran (lumières) et sur l'imprimante (teintures et pigments). Certaines couleurs affichées à l'écran ne peuvent pas être obtenues à l'impression. La méthode RVB (utilisée à l'écran) peut produire davantage de couleurs que la méthode CMJN (utilisée pour l'impression couleur).


Pourquoi mes impressions ne sont-elles pas aussi précises que l'original numérisé ?
Vérifiez que la résolution de votre imprimante est définie sur le paramètre le plus élevé. En général, pour une reproduction à 100 %, 150 ppp suffisent pour le scanner. Dans certains cas, une amélioration sera possible avec une résolution supérieure, atteignant 300 ppp. Pour les agrandissements, si un utilisateur veut numériser une photo pour une imprimante 600 ppp avec un agrandissement de 150 %, l'image doit être numérisée à 225 ppp, soit 150 ppp (pour une imprimante 600 ppp) multipliés par 1,5 (150 %). La barre d'état et le fichier image continuent à indiquer 150 ppp, mais l'image s'imprimera agrandie à 150 % sans perte de qualité.


La blancheur du papier a-t-elle une influence sur la qualité de l'impression couleur ?
Oui. La " blancheur " du papier constitue l'une des composantes dont le pilote de l'imprimante tient compte pour réaliser le mélange des encres correspondant à la couleur. Le pilote doit également déterminer certains éléments liés à la pénétration de l'encre dans le papier et à son étalement (effet d'absorption). Il est donc évident que la sélection d'un papier approprié est un élément clé pour obtenir la meilleure qualité d'impression possible avec votre imprimante. Le support joue un rôle même pour des impressions de textes, car la blancheur et la luminosité du fond peuvent rendre le texte plus ou moins lisible.

Est-ce que les fichiers GIF sont assez bons pour être imprimés ?
Non. Le format GIF est largement utilisé pour les images numériques, mais toutes les images GIF sont limitées à 256 couleurs. Les fichiers sont petits et c'est une des raisons pour laquelle GIF est le format


Pourquoi mes impressions sont-elles irrégulières ?
Vérifiez d'abord les cartouches d'impression - elles sont peut-être sales ou presque vides. Cliquez sur l'onglet " Maintenance " ou " Services " du pilote d'imprimante, puis cliquez sur " nettoyer les cartouches d'impression ". Si le problème persiste, cela signifie que vos cartouches sont vides et que vous devez les remplacer.


Les impressions pâlissent-elles avec le temps ?
Oui, l'encre pâlit avec le temps. Avant qu'une telle évolution ne soit observable, de nombreux facteurs interviennent : intensité de la lumière à laquelle l'impression est exposée, spectre de cette lumière, durée d'exposition, support sur lequel l'encre est déposée et facteurs d'environnement tels que température et humidité. De plus, les différentes qualités d'encre pâlissent plus ou moins vite. Normalement, les images imprimées avec les jet d'encre durent de nombreuses années s'ils sont conservés dans un environnement sombre et sec. Si le document imprimé est exposé à la lumière directe du soleil, le temps de conservation diminue sensiblement. Il existe des filtres ultraviolets pour prolonger la durée de vie de ces types d'impressions.


Quelle est la consommation électrique de mon imprimante ?
La consommation électrique varie selon le modèle d'imprimante. Toutefois, la moyenne d'imprimantes jet d'encre sous tension consomme moins d'énergie que la plupart des ampoules électriques : entre 23 et 45 watts pendant l'impression.

 

.

 

© Hector Espinoza
Tous droits réservés - Genève Suisse
E-mail : info@hectorespinoza.com